Bandeau
H.3.C. Reims
Harmonie du 3ème Canton de Reims

Ensemble musical réalisant de multiples prestations, concerts, sur Reims et sa région, dans le cadre d’événements comme les Flâneries Musicales, les Sacres du Folklore, la fête de la musique.

Forum de l’article

Saison 2008-2009 c’est parti !

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Rappel de la discussion
Saison 2008-2009 c’est parti !
- le 9 septembre 2008

Salut Estelle et bonjour à tous,
Si je m’adresse en premier à notre web-journaliste c’est parce-qu’elle m’a demandé hier de lui livrer par écrit les "anecdotes" musicales à propos des deux pièces que je vous fais travailler en ce moment.
Comme je vous le disais après hésitation entre "the great escape" et "magnificent seven" quant au choix d’un morceau à diriger, finalement, sur avis de Francis j’ai commandé les deux. Ces deux pièces sont l’oeuvre d’un compositeur un peu oublié en France : Elmer BERNSTEIN.
Souvent confondu avec son homonyme, qui lui se prénomme Léonard (vous savez... West side story ou Candide) et pour répondre à une remarque de notre ami et Président Guy, Elmer n’a rien à voir avec Léonard si ce n’est qu’ils sont contemporains (1922-2004 pour Elmer) que leur carrière est d’abord américaine avant d’être mondiale et qu’ils ont composé pour le cinéma.
Ca va ? vous suivez ? c’est pas trop long ?
Elmer est un pianiste concertiste lorsqu’il s’engage dans l’US Air FORCE pendant 39-45 et c’est là qu’il travaille avec Glenn Miller.
L’essentiel de son oeuvre, il la doit au cinéma puisqu’il révolutionne avec une orchestration moderne (pour l’époque) la musique de film.
Il se fait connaître avec la musique du film de Cecil B.De Mille.......
appuyez sur le Buzzer avant de répondre....
"Les dix commandements"... bien Christophe ! (batteur-percussioniste éminent joueur de trivial poursuit)
Mais c’est avec les films de John STURGES (grand spécialiste des films d’action) que notre ELMER va s’illustrer.
Et justement "la grande évasion" ou great escape
et "les 7 mercenaires" ou the magificent seven sont les 2 plus importants exemples de cette collaboration.
Aussi, quand je vous demande d’interpréter The great escape, je vous demande d’imaginer ou de repenser, pour ceux qui ont vu le film, à ce générique de fin sur lequel on voit Steve Mac Queen s’éloigner d’un pas de plus en plus assuré (d’où le crescendo orchestral) de ce camp de prisonniers de guerre dont il vient de s’enfuir avec une ligne musicale mi-martiale, mi-ironique... presque un pied de nez à l’armée allemande. donc jouons léger !
En ce qui concerne the magnificent seven (film dans lequel on retrouve Steve Mac Queen et Charles Bronson) ce film est une adaptation en western du film " les sept samouraï" d’Akira KUROSAWA. Eh là pour l’exécution amis musiciens pensez grandes plaines du Far West et chevauchées avec, lors du solo de Maurice, la déclaration d’amour à l’actrice principale...
C’est bon ? alors attention interrogation écrite lors de la prochaine répèt.
J’ai déjà le nom des cancres...
Amitiés à tous .
Alain