Bandeau
H.3.C. Reims
Harmonie du 3ème Canton de Reims

Ensemble musical réalisant de multiples prestations, concerts, sur Reims et sa région, dans le cadre d’événements comme les Flâneries Musicales, les Sacres du Folklore, la fête de la musique.

logo article ou rubrique
"Mission d’E. MORRICONE" : Parti d’un pari...
Article mis en ligne le 21 avril 2009

par Estelle

Mission c’est le titre du morceau et c’est également le titre français du film de Roland JOFFE avec Robert DE NIRO, Jeremy IRONS sorti en 1986.
Pour planter le décor, la forêt Amazonienne en 1767, Gabriel un père Jésuite est chargé de convertir les indiens Guarani qui ont tué les précédents missionnaires.

Cerné par les indiens, Gabriel a la vie sauve grâce à la musique de son hautbois qui adouci les moeurs (c’est bien connu) des indigènes. Il réussit à fonder sa mission et à convertir les Guaranis. Malheureusement, la mission de Gabriel sera victime de la séparation historique de l’Amérique du sud entre les royaumes Portugais et Espagnol et détruite par les Portugais qui chassent les Jésuites de leur territoire.
Gabriel mourra en refusant d’abandonner les indiens, les Guaranis survivant à cette guerre rejoindront la forêt.
Le film est violent, mais les prises de vues superbes, la musique d’Ennio

Morricone, génial, le tout est palme d’or au festival de Cannes.
L’arrangement pour Harmonie reprend différents thèmes du film qui sont autant de tableaux :
L’introduction est une pièce d’inspiration religieuse qui accompagne la marche du prêtre dans la forêt qui part à la rencontre des indiens.
Un thème plus rythmé introduit par le crescendo des percussions qui représente les tambours indiens qui résonnent depuis les profondeurs de l’Amazonie, et des chants indiens rythmés joués par tous les instruments de l’orchestre.
Survient une tenue des instruments graves et des roulements de timbales évoquant la peur, la guerre, la menace et la violence.
Puis comme salvateur de cette violence, la superbe mélodie intitulée "Gabriel’s oboe" ou hautbois de Gabriel qui est certainement ce qu’a écrit de plus joli Ennio Morricone pour un soliste.

Pour terminer des musiques indiennes rythmées reprises par l’ensemble de l’orchestre.

La surprise : Pas de hautbois en ce moment à l’H3C !?
Pourquoi ne pas tenter d’imiter YO YO MA ? le virtuose du violoncelle mondialement connu qui vient d’enregistrer un CD avec Ennio Moriconne en reprenant ses principales musiques de film.

Cette idée je l’ai eue en écoutant sur radio classique un extrait (voir ci-dessous) et qui m’a enchanté.
Pourquoi le violoncelle ? Parce que j’étais à la recherche d’une pièce pour harmonie avec solo de violoncelle qui nous permettrait d’inviter en accord avec Francis, Apolline, qui n’est autre que la fille de Jean notre saxophoniste alto avec lequel nous partagions ce projet.

Avec l’accord du professeur d’Apolline, il faut que nous nous mettions au travail, avec une soliste au violoncelle nous devrons jouer pianissimo ! mais quelle belle expérience !

Pour la première lecture lundi 20/04 Estelle a accepté de faire le solo écrit initialement pour hautbois et en lecture à vue s’il vous plait et réalisé sans trucage. Sans rire elle a fait une nouvelle fois preuve de son talent et de la belle sonorité de sa petite clarinette en Mib.
Au fait Estelle si tu colles du crin entre le bec et le pavillon de ta clarinette ça peut faire un archet pour Apolline !